Initiés cet été, les chantiers O’Vives des CFF et celui de la nouvelle Comédie vont contribuer à transformer le visage de Genève. Cette importante étape permettra notamment la création de 88 logements.

Le nouveau quartier O’Vives comporte déjà de multiples ambitions. Il s’inscrit comme l’un des futurs lieux les plus vivants de Genève en s’appuyant sur une connectivité exceptionnelle et une situation idéale. Situé à quelques minutes à pied du jet d’eau et des rues basses, il ressemble déjà à une extension de choix du centre-ville. La concrétisation du Léman Express permettra de le transformer en pôle de mobilité majeur. La future gare «Genève – Eaux-Vives» reliera rive gauche et rive droite, rapprochant ainsi la Suisse de la France. Très concrètement, ce nouveau morceau de ville verra défiler quotidiennement quelque 50’000 voyageurs du Léman Express. Le futur quartier comprendra 88 logements, une galerie marchande, des restaurants, des bureaux, une crèche ou encore un centre sportif. Le développement des axes ferroviaire offrant l’opportunité de construire des habitations, des commerces, des bureaux, des hubs de mobilité autour des gares. Les CFF se sont fixés comme objectif de valoriser et de faire vivre de telles surfaces comme aux Eaux-Vives, à Pont-Rouge, Morges ou encore Renens. Pour rappel, l’investissement des CFF dans les projets en Suisse romande se monte à plus de 1,3 milliard de francs.

Prouesse architecturale

Intégrée au cœur du nouveau quartier urbain de la gare de Genève-Eaux-Vives, sur l’esplanade piétonne, la nouvelle Comédie de Genève fait également partie de cette nouvelle réalisation. Le projet a été conçu par le bureau FRES architectes, associé au scénographe «Changement à vue». Il comportera deux salles de spectacles, l’une frontale de 500 places et l’autre modulable de 200 places. Il réunira dans un même lieu des ateliers de fabrication de décors et de costumes, deux salles de répétition, des locaux administratifs et des espaces destinés au public (billetterie, restaurant, librairie, hall d’accueil). Le nouveau théâtre de la Comédie offrira donc une image architecturale forte, contemporaine et emblématique dans un quartier en devenir. La ville et le canton de Genève disposeront ainsi d’une institution de référence. Théâtre de création et d’accueil, la nouvelle Comédie tiendra un rôle essentiel dans la valorisation de la scène de Suisse romande et permettra au public d’assister aux spectacles marquants présentés sur les grandes scènes européennes. Elle sera codirigée par Natacha Koutchoumov et Denis Maillefer, et proposera une programmation pluridisciplinaire valorisant la création d’ici et d’ailleurs. Ambitieuse et ouverte, la nouvelle Comédie sera une institution culturelle régionale, nationale et internationale de premier plan, et un lieu de vie rassembleur au cœur d’un nouveau quartier.

www.ovives-geneve.ch

 

Le projet a obtenu le label DGNB Or
Le certificat de la Deutsche Gesellschaft für Nachhaltiges Bauen, plus connu sous l’abréviation DGNB Or, a été fondé en 2007. Il est le résultat d’un travail effectué par un consortium de professionnels de la construction. Il est en quelque sorte la preuve d’une bonne conduite dans le développement durable. Et le projet O’Vives de CFF Immobilier s’est vu décerner cette prestigieuse récompense. Le développement durable est un thème devenu essentiel pour les CFF en général et la Division Immobilier en particulier. La viabilité écologique des immeubles et le confort offert aux utilisateurs constituent les objectifs majeurs dans la réalisation des projets immobiliers du groupe. Dans cette perspective, le choix a été fait pour tous les projets de CFF Immobilier de s’appuyer sur le label DGNB, et ce dès la phase de planification. Si ce label est une preuve de bonne conduite en matière de construction durable, c’est parce qu’il prend en compte aussi bien les aspects économiques et écologiques que socio-culturels. Il permettra aussi d’offrir aux futurs locataires une haute qualité de confort, notamment en matière de luminosité, de qualité thermique, de qualité de l’air ou encore de confort acoustique. Enfin, le choix de ce label permet de réduire les coûts d’exploitation et d’entretien, par conséquent également de réduire les charges pour les locataires. «La reconnaissance des évolutions écologiques dans le secteur de l’immobilier a augmenté ces dernières années. L’aspect de durabilité représente un critère majeur et nous avons un devoir d’exemplarité envers l’environnement. La définition de ces standards de qualité élevés doit être initiée dès la conception et être suivie par tous lors des phases de construction et d’exploitation de nos projets» précise Alexandre Boireau, chef de projet général pour la construction du site O’Vives auprès de la Division CFF Immobilier.